Gestion des émotions

Gestion des émotions

Le body-language ou communication non-verbale représente 80% de notre message. Une bonne gestion de ses émotions est donc indispensable avant un événement important.

Que l’on soit en situations d’oral de concours, d’entretien d’embauche, de négociation ou bien même dans le cadre d’une relation amicale, vos gestes et émotions « parlent » nettement plus forts que vos mots.

La plupart des gens se concentrent sur le contenu de leur discours en oubliant trop souvent leur communication non-verbale : gestes, tics, posture, voix et intonation… Alors qu’une défaillance de leur système de communication non-verbale peut anéantir toute chance d’être recruté et ce même avec le meilleur CV du monde.

Rappelez-vous d’une chose : si vous êtes arrivez à décrocher un entretien, c’est que potentiellement vous correspondez aux qualifications requises et au profil demandé. L’entretien est là pour sélectionner ensuite le candidat le plus convaincant.

Lorsque vous arrivez dans le bureau du recruteur, ce sont les premières secondes qui vont être déterminantes dans son évaluation de votre candidature. Une étude en communication interpersonnelle montre que la première impression se constitue à partir de la répartition suivante : 7% les mots, 38% le ton de la voix, 55% le langage corporel. Et il faut sachez que même avec le meilleur argumentaire, une première impression est difficile à effacer.

Alors ne gachez pas vos chances d’être sélectionné à cause de quelques émotions non maîtrisées !

La préparation et le coaching d’entretien d’embauche prend alors tout son sens – à la fois pour gagner en confiance en soi mais surtout pour travailler son body-language et éviter les écarts de posture ou gestes. Un peu de répétition et d’exercices permettent de corriger les erreurs et au contraire de gagner en conviction.

Attention confiance en soi ne signifie pas arrogance … nettement perceptible également par le body-language.