Les enjeux de la communication non-verbale

Les enjeux de la communication non-verbale

On parle de body language ou communication non-verbale pour désigner tous les signaux que dégagent le corps lors d’une communication.

Ce n’est pas une part importante de notre communication, c’est plus que cela ! La communication non-verbale représente jusqu’à 80% du message émis.

Hors c’est la partie que nous travaillons le moins lors d’une répétition d’entretien ou bien d’une prise de parole en public.

Si vous souhaitez être entendu et compris, il est capital de travailler à la fois sur le fond, la forme du message et surtout sur la façon dont votre corps va transmettre la communication.

Les éléments qui composent la communication non-verbale sont les suivants :
  • la tête : les joues / le menton / la bouche / les lèvres / les dents / la langue / le nez / les yeux / les sourcils / le front / les cheveux
  • la voix et l’intonation
  • les bras : les poignets / les mains / les doigts
  • le torse : le cou / les épaules / le dos / le ventre / les hanches / la poitrine
  • les jambes : les cuisses / les genoux / les pieds

et tous ces éléments envoient des signaux bien souvent incontrôlables lorsque l’on est sous les feux de l’action (en plein d’entretien d’embauche ou oral de concours) ou bien sous les projecteurs (lors d’une prise de parole en public).

Viennent s’ajouter à ces éléments les tics corporels qui apparaissent lorsque l’on est en situation difficile ou bien lorsque l’on manque de confiance en soi.

Ainsi, il est important de bien travailler sa communication non-verbale afin de capter réellement l’attention de son interlocuteur.

Cette « maîtrise » des émotions corporelle est également importante pour finaliser un entretien d’embauche ou une présentation de son projet à des investisseurs.

Elle permet de laisser une trace et un impact final positif (au contraire d’une communication non-verbale « non-maîtrisée » qui peut brouiller une impression ou une évaluation).

La communication non-verbale comme tout système de communication se déroule bien lorsqu’elle est reliée à celle de l’autre c’est-à-dire lorsqu’elle est capable d’écouter et de comprendre les signaux envoyés par l’autre partie. Elle est alors capable de s’adapter et de dialoguer sereinement.